LE REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN (RGO) CHEZ LE NOURRISSON ET LE BÉBÉ DE – D’UN AN    

 

Le RGO se traduit par des remontées involontaires du contenu gastrique dans l’œsophage.

C’est une affection courante, dû notamment à l’immaturité du clapet du sphincter œsophagien (cardia) qui se relâche à tort et provoque des régurgitations.  

Les régurgitations démarrent généralement avant les 3 mois de l’enfant pour s’améliorer et disparaitre vers l’âge d’un an avec l’acquisition de la position verticale et de la marche et le diversification alimentaire (introduction d’une alimentation solide).

Elles peuvent être importantes et survenir lors du rot, le bébé évacue le lait et l’air assimilé lors de la tétée.  

Le RGO est en général bénin mais peut dans de rares cas s’accompagner d’œsophagites, sans traitement il peut devenir chronique. Les enfants présentant une malformation œsophagienne (hernie hiatale, sténose opérée), des troubles du développement psychomoteur ou des problèmes pulmonaires chroniques (mucoviscidose…) sont plus exposés au risque de chronicité.  

 

SIGNES :  

RGO SIMPLE : Régurgitations (remontées du contenu gastrique (lait) jusque dans la gorge sans efforts de vomissement, sans contractions musculaires ou abdominales)  L’enfant continu à s’alimenter normalement, prend du poids et grandi.  

RGO COMPLIQUÉ :

- Pleurs

- Possibilité de trace de sang dans les rejets

- Refus d’alimentation

- Perte de poids

- Agitation post biberon ou lors du sommeil, révélant des douleurs  

 

LES COMPLICATIONS :  

- Œsophagite (inflammation de la muqueuse œsophagienne avec des érosions ou ulcérations de la paroi interne de l’œsophage)

- Erosion dentaire

- Torticolis par contracture des muscles du cou

- Aggravation ORL : toux, laryngite, voix enrouée, asthme, augmente la survenue de sinusites, otites, rhinopharyngites, pneumopathies

- Suspicion de risque d’apnée pathologiques (pauses respiratoires plus ou moins longues)  

 

EXAMENS : uniquement si les régurgitations sont mal tolérées par le bébé (sinon des mesures hygiéno-diététiques suffisent)

- Oesogastroscopie permet la recherche d’hernie hiatale, d’œsophagite ou d’ulcérations

- La pHmétrie : avec sonde, mesure la variation du pH dans le bas de l’œsophage sur 18-24 h. Intéressant pour confirmer le diagnostic.  

Si le RGO est associé à un terrain allergique (asthme, eczéma …) il sera fait une recherche d’allergie aux protéines de lait de vache.  

 

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX : en plus des mesures hygiéno-diététiques

- Les IPP (inhibiteurs de la pompe à proton) : anti sécrétoires gastriques, traitent l’inflammation œsophagienne et favorisent la cicatrisation de la muqueuse.

- ponctuellement, les alginates : ils forment un gel protégeant la muqueuse  

 

TRAITEMENT CHIRURGICAL :  Opération de correction du reflux, c’est une intervention exceptionnelle.  

 

MESURES HYGIENO-DIETETIQUES :  

- Rehaussez la tête de lit et couchez l’enfant sur le dos

- Pensez aux laits à formules épaissies, si l’enfant est plus âgé, proposez-lui des aliments plus solide (bouillies épaisses…)

- Fractionnez les repas

- Faite des pauses fréquentes lors de la tétée, afin de roter au fur et à mesure

- Ne pas couchez l’enfant immédiatement après le biberon

- Evitez de laisser le bébé en position assise dans un transat ou siège auto cela comprime l’estomac et aggrave le reflux

- Evitez le tabagisme passif car il favorise le relâchement du cardia      

 

PROPOSITIONS DE TRAITEMENTS NATURELS (EN ASSOCIATION OU NON AVEC LES TRAITEMENTS MÉDICAMENTEUX) SAUF CONTRE-INDICATIONS PERSONNELLES (ANTÉCÉDENTS MÉDICAUX PERSO ET FAMILIAUX, CANCERS HORMONODÉPENDANTS, ASTHME…). Liste non exhaustive.  

 

EN HYDROLATHÉRAPIE :  

HA d’Angélique : hyperacidité gastrique : 1/2 cuillère à café dans un verre d’eau 2 fois/jour

HA de Bois de santal : acidité gastrique, ulcères gastriques : 1/2 cuillère à café dans un verre d’eau 2 fois/jour

HA de Lavande vraie : acidité gastrique, ulcères gastriques : 1/2 cuillère à café dans un verre d’eau 2 fois/jour ou sous forme de glaçon dans une boisson  

 

Il est possible de mélanger 1-3 hydrolats à doses égales, et d’en prendre 1/2 cuillère à café dans un verre d’eau 2 fois/jour  En compresse chaude sur le ventre d’1 à 3 hydrolats 2-3 fois/j    

 

EN GEMMOTHÉRAPIE :  

FIGUIER : régule les sécrétions gastriques

TILLEUL  Au choix le figuier seul ou en association au tilleul  

 

Si en macérât mère :

Enfant de – 3 ans : 1 goutte/jour  

Enfant de + 3 ans : 1 goutte/année d’âge/jour (maxi 8 gouttes/j pour les + 8 ans)