L’HYDROLATHERAPIE    

 

HISTOIRE :  

Les hydrolats (eaux florales ou hydrosols) sont connus depuis l’Egypte ancienne, comme l’eau de rose utilisée par Cléopâtre.

C’est au 11 ème siècle, qu’Avicenne perfectionne l’alambic, ce qui permet l’obtention des huiles essentielles puis des hydrolats lors de la distillation des plantes.

Au moyen âge, les hydrolats entrent en « pharmacie » comme remèdes.

Au 14 ème siècle, les Carmélites de l’abbaye des Carmes créées l’eau de Carmes à base d’hydrolat de mélisse et de diverses plantes et épices toujours utilisée de nos jours.

C’est au 18 ème siècle, que les hydrolats connaissent leurs heures de gloire.

En effet, à cette époque les femmes les utilisaient quotidiennement, en cuisine, cosmétique et thérapeutique.

Les chinois les utilisent dans leur médecine traditionnelle depuis des siècles.

Après être tombés en désuétude, les hydrolats font depuis peu leur réapparition en alternative thérapeutique notamment des huiles essentielles.  

 

OBTENTION :  

Lors de la distillation de plantes ou de fleurs, à la sortie de l’alambic l’eau distillée se sépare de l’huile essentielle.

C’est cette eau distillée chargée naturellement (-4 /1000) de molécules aromatiques que l’on nomme hydrolat.  

 

COMPOSITION-PROPRIETES :  

Les hydrolats contiennent des principes actifs hydrophiles mais aussi hydrophobes, (sous forme ionisés et dispersés dans l’eau), une faible quantité d’essences volatiles, huileuse et odorante (- 0,4g/l, contrairement aux huiles essentielles) mais sont riches en oligoéléments, mucilages, métaux (d’où l’importance de les privilégier bio), ils restent 3-4 fois plus riches en principes actifs volatiles que la même plante infusée.  

Les hydrolats ont des propriétés calmantes, antalgiques et antiinflammatoires.  

Les hydrolats ont, sauf rares exceptions, aucunes contre-indications, on peut donc y avoir recours quelques soit l’âge, (utilisable dès la naissance), ou lors de situations particulières, grossesse, allaitement, convalescence…

Du fait de leur douceur, on peut les utiliser pour toutes les thérapeutiques internes et externes y compris sur les muqueuses ou les problèmes cutanés type eczéma, psoriasis, ainsi qu’en médecine vétérinaire.    

 

PRINCIPALES UTILISATIONS :  

Par voie interne : sauf hydrolats cosmétiques (vérifier que le conservateur soit alimentaire)  Utilisation pure ou diluées  

Dosages usuels : ajustable  

-1 ans :1/2 cuillère à café (2,5 ml) /j dans un biberon

-14 ans : 1 cuillère à café (5 ml) 1 à 2 fois/j selon l’âge

- Adultes : 1 cuillère à café 3 fois/j dans une tasse d’eau chaude ou froide ou  1 cuillère à soupe / litre d’eau  

 

Aromatisation : de tisane, thé, glaçons, aliments (desserts, salades, soupes…) si hydrolat alimentaire.  

 

En externe :  En cosmétique : pour soigner la peau (action purifiante, circulatoire, astringente…) et les cheveux  

 

En thérapeutique :  

En pulvérisations ou en compresses : désinfectant, tonique cutané, rafraichissant (démangeaisons, peaux irritées), 2-3 fois/j  

En bains : stress, douleurs…  

En bains de bouche : aphtoses, gingivites…  

En soins oculaire : compresses, ou lavages, orgelets, yeux gonflés, irrités…  

En inhalations : sphère nasale et bronchique  En sprays nasaux : rhumes, migraines…  

Lavage des plaies  

En sprays habitat : désodorise, assaini  

 

En cuisine : smoothies, sauces, desserts 


HYDROLAT DE CAMOMILLE ROMAINE

Chamaemelum nobilis  

 

AUCUNES CONTRE-INDICATIONS, NI AGE, NI GROSSESSE…  

 

FAMILLE : Astéracées  

 

PARTIE UTILISÉE : fleurs  

 

GOÛT : doux, mielleux, amer  

 

ODEUR : douce  

 

COMPOSITION BIOCHIMIQUE :  

- 1,8 cinéol (15 %)

- Linalol (13-15 %)

- Terpinen (5 %)

- Hexanal (5 %)

- Acétate de méthyle, acétate de propanal…(35-40 %)  

 

PROPRIETES :  

- Antalgique, anesthésiant local

- Antiinflammatoire

- Spasmolytique

- Calmante, relaxant

- Astringent  

 

INDICATIONS :  

- Démangeaisons, irritations cutanées (eczéma, psoriasis, acné, irritation post rasage ou épilation, resserre les pores…)

- Douleurs articulaires

- Irritations oculaires (lavage des yeux), orgelet, conjonctivite

- Stress, gestion des émotions

- Sommeil

- Facilite la digestion, régule les spasmes digestifs (y compris colite du nourrisson), ulcères gastriques

- Douleurs menstruelles

- Migraines, névralgies  

 

USAGES :  

- En vaporisation : yeux et peaux irrités, dans la chambre (notamment de bébé) pour le sommeil

- En compresses : lavage des yeux, conjonctivite, sur les plaques l’eczéma…

- Poussée dentaire des bébés : sprays plusieurs fois/j dans la bouche

- Colite du nourrisson : 1 cuillère à café 2 fois/j dans le biberon ou sue le mamelon si allaitement - Sommeil adulte : 1-2 cuillères à café dans une tisane le soir      

 

Ces informations sont données à titre informatif d'après des bibliographies, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité.  


HYDROLAT DE CISTE

Cistus ladaniferus  

 

FAMILLE : Cistacées  

 

PARTIE UTILISÉE : Feuilles  

 

GOÛT : Astringent, fumé et chaud  

 

ODEUR : Musquée et balsamique  

 

COMPOSITION BIOCHIMIQUE :

Linalol                                                          

Terpinéols 1-ol 4                                                                    

Alpha terpinéol                                                                    

Camphre, isopinocamphone, pinocamphone  

 

PROPRIETES :  

- Antiinfectieux  

- Immunostimulant

- Antiinflammatoire

- Hémostatique  

- Astringent, cicatrisant et régénérant cutané, raffermissant

- Calmant, relaxant  

 

INDICATIONS :  

- Plaies, coupure de rasoir qui saignent, épistaxis

- Acné, rides

- Toux et bronchites chroniques

- Herpès, varicelle, rougeole, dermatoses

- Maladies auto-immunes

- Saignements utérins, fibromes, endométriose, règles hémorragiques

- Rectocolites hémorragiques, maladie de Crohn

- Stress

- Aide à dissoudre les blocages profonds, les saignements de l’âme  

 

USAGES : liste non exhaustive  

 

EN COSMETIQUE : acné, pores dilatés : en vaporisation  

 

EN THÉRAPEUTIQUE :

- Règles hémorragiques : 2 cuillères à soupe dans 1 litre d’eau à boire sur la journée, 7 jour avant et pendant la durée des règles.

- Herpès, varicelle, rougeole : en vaporisation                        

 

Ces informations sont données à titre informatif d'après des bibliographies, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité.    


HYDROLAT DE GENÉVRIER COMMUN

Juniperus communis  

 

FAMILLE : conifères  

 

PARTIE UTILISÉE : rameaux avec aiguilles et baies  

 

GOÛT : amer, chaud et astringent  

 

ODEUR : épicée, boisée, odeur de gin 

 

COMPOSITION BIOCHIMIQUE :

Terpinéol 1-ol-4 70-75%                                                                      

Alpha terpinéol 5 %        

Béta phellandrène 2 % - 5 %

 

PROPRIETES :  

- Antiinfectieux

- Drainant, diurétique, antiœdémateux, Lympho et veinotonique

- Stimulant hépato-pancréatique et rénal, dépuratif

- Litholytique

- Anti catarrhale

- Antiinflammatoire, antalgique

- Astringent  

 

INDICATIONS :

- Infections cutanées, acné, prurits

- Jambes lourdes, varices, œdèmes, cellulite, rétention d’eau

- Hypotension

- Troubles métaboliques : cholestérol, diabète, obésité, hypothyroïdie, digestion difficile

- Lithiases rénales

- Rhinites, toux grasses

- Rhumatisme, arthrite, goutte, sciatique, lumbago

- Cystite, prostatite, spasmes digestifs, gaz intestinaux

- Il donne énergie, courage et volonté  

 

CONTRE-INDICATIONS :

troubles rénaux importants, pas de voie interne si grossesse ou allaitement  

 

USAGES :

En cosmétique :

peaux grasses et acnéiques                    

Jambes lourdes : bain de pieds          

Cholestérol : voie orale avec HA de Carotte, de Shiso, de Géranium, Bergamote…                      Œdème, rétention d’eau : 1 cuillère à café/tasse d’eau chaude 3-6 fois/j          

Sinusites : mélanger avec de HA de Ravintsara, de Pin, de Myrte, de Romarin ABV                                         1 cuillère à soupe du mélange dans une tasse d’eau chaude 3-4 fois/j                    

 

En cuisine : aromatise les jus de viandes, marinades, sauces…  

 

Ces informations sont données à titre informatif d'après des bibliographies, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité.   


HYDROLAT DE GÉRANIUM BOURBON

Pélargonium x asperum  

 

FAMILLE : Géraniacées  

 

PARTIE UTILISÉE : feuilles  

 

GOÛT : doux, frais, astringent  

 

ODEUR : fleurie, rosée  

 

COMPOSITION BIOCHIMIQUE :

Géraniol 20-25 %                                                          

Citronnellol 25-35 %                                                                  

Formiate de citronnellyle 6-8 %      

Formiate de géranyle 4-5 %                                                                  

Alpha terpinéol 3-5 %      

Isomenthone 5-7 %  

 

PROPRIETES :  

- Antiinfectieux, antifongique

- Antiinflammatoire

- Antispasmodique

- Astringent, hémostatique, cicatrisant

- Dépuratif, dynamise les fonctions hépato-biliaires

- Hypotenseur

- Régulateur hormonal

- Régulateur du système nerveux

- Calmant

- Insectifuge, parasiticide  

 

INDICATIONS :  

- Jambes lourdes, varices, œdèmes, phlébites, hémorroïdes

- Troubles métaboliques : cholestérol, diabète, obésité

- Inflammations cutanées : acné, eczéma, psoriasis, piqûres d’insectes, coups de soleil...et du cuir chevelu (pellicules)

- Infections cutanées, ORL et intestinales

- Diabète, ulcère gastrique

- Syndrome prémenstruel

- Stress, anxiété, permet de prendre du recul

- Éloigne les moustiques, élimine poux et puces

- Mycoses : unguéales et cutanées  

 

USAGES :

En cosmétique :

régulation du sébum des peaux grasses              

Pellicules          

 

En cuisine : aromatise les desserts (notamment les fruits rouges) et boissons        

             

En thérapeutique:

Plaies : vaporiser          

Mycoses, urticaires, peaux irritées : vaporiser plusieurs fois/j, et prise orale 1 cuillère à café 3 fois/j dans verre d’eau          

Diabète : 1 cuillère à café 3 fois/j dans un verre d’eau avec d’autre HA dépuratifs                                      

 

Ces informations sont données à titre informatif d'après des bibliographies, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité.  


HYDROLAT D’HAMAMELIS

Hamamelis virginiana  

 

FAMILLE : Hamamelidacées

 

PARTIE UTILISÉE : feuilles

 

GOÛT : doux et herbacé ODEUR : foins coupés  

 

COMPOSITION BIOCHIMIQUE :

Alcools : alpha terpinéol, linalol                                                

Cétones : camphre                                                

Ethers : propionate de linalyle

 

ORIGINE : Amérique du nord      

 

PROPRIETES :  

- Veinotonique : tonique et vasoconstricteur veineux

- Astringent digestif : anti diarrhéique

- Anti démangeaisons (peau et cuir chevelu)

- Astringent (régule l’excès de sébum), cicatrisant cutané

- Antioxydant, antiride

- Tonifiant, purifiant et raffermissant cutané  

 

INDICATIONS :  

- Hémorroïdes, jambes lourdes, œdèmes, impatiences, varices

- Diarrhée en association avec l’HA de Cannelle ou de Sarriette

- Couperose, cernes (avec HA d’Hélichryse ou de Cyprès)

- Démangeaisons, eczéma, psoriasis, érythèmes, piqures d’insectes

- Irritation du cuir chevelu

- Diminue la transpiration en association à l’HA de Sauge officinale  

 

EN COSMETIQUE :

Lotion démaquillante, peaux grasses et acnéiques, matures, peaux sensibles sujettes aux rougeurs, cernes  

 

EN THÉRAPEUTIQUE :

- Piqûres d’insectes et de végétaux : en glaçons

- Hémorroïdes : en application sur la muqueuse anale

- Cernes : en compresse  

 

UTILISATION : + 3 ans

- Voie orale : 1 cuillère à café 2-3 fois/j  

- Voie externe : en pulvérisation, en lotion ou sur une compresse  

 

AVERTISSEMENT : Ces propriétés, indications et modes d’utilisation sont tirés d’ouvrages ou sites internet de référence en aromathérapie, hydrolathérapie et phytothérapie. On les y retrouve de façon régulière et pour beaucoup confirmés par des observations scientifiques.  Toutefois, ces informations sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité.  Pour tout usage des huiles essentielles, des hydrolats et des plantes ou poudres de plantes dans un but thérapeutique, consultez un médecin.   


HYDROLAT D’HÉLICHRYSE ITALIENNE

Hélichrysum italicum  

 

 

FAMILLE : Astéracées  

 

PARTIE UTILISÉE : fleurs  

 

GOÛT : amer et herbacé  

 

ODEUR : épicé, odeur de foin et de curry  

 

COMPOSITION BIOCHIMIQUE :

Cétones MT 38-40 %                                                          

Linalol 10-15 %                                                                  

Terpinènes 1-ol 4 5 %                                                                  

Alpha terpinéol 7 %      

Eucalyptol 5 %  

 

PROPRIETES :  

- Antiinflammatoire

- Anti hématomes (internes et externes)

- Fluidifiant sanguin et lymphatique

- Antiinfectieux

- Astringent, régénérant cutané

- Dépuratif, dynamise les fonctions hépato-biliaires

- Mucolytique  

 

INDICATIONS :  

- Hématomes internes et externes, traumatismes physiques (coups, chocs, entorses, fractures…) ou post opératoire (extraction dentaire, tous types d’opérations…)

- Jambes lourdes, varices, œdèmes, phlébites, hémorroïdes

- Troubles métaboliques : cholestérol, diabète, obésité

- Dermatoses : prurit, eczéma, psoriasis

- Sinusites, rhinites, allergies respiratoires

- Blessures de l’âme (du passé), aide à retrouver sérénité et confiance en soi

 

PRÉCAUTIONS D’EMPLOI :

40 jours maximum et pas plus d’une cuillère à soupe /jour pour un adulte    

 

USAGES :

EN COSMÉTIQUE : couperose, peaux irritées, grasses et matures                      

EN THÉRAPEUTIQUE:

- Interventions dentaires : en bain de bouche plusieurs fois/jour seul ou avec de l’HA d’Achillée          - Œil au « beurre noir » : en compresse et par voie orale 1 cuillère à café dans un verre d’eau 1-5 fois/j          

- Entorses : en compresse avec de l’eau salée          

- Coups : vaporiser la zone concernée          

- Coup de soleil : vaporiser avec de HA de Lavande fine          

- Jambes lourdes : en vaporisations et par voie orale avec de HA de Cyprès, d’Achillée, de Vétiver, de Bois de santal…          

- Cholestérol : voie orale avec HA de Carotte, de Shiso, de Géranium, Bergamote…          

- Sinusites : mélanger avec de HA de Ravintsara, de Pin, de Myrte, de Romarin ABV     1 cuillère à soupe du mélange dans une tasse d’eau chaude 3-4 fois/j                                    

 

 

Ces informations sont données à titre informatif d'après des bibliographies, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité.  


HYDROLAT DE LAURIER NOBLE

Laurus nobilis  

 

FAMILLE : Lauracées  

 

PARTIE UTILISÉE : feuilles  

 

GOÛT : piquant, camphré  

 

ODEUR : herbacée, musquée  

 

COMPOSITION BIOCHIMIQUE : Linalol  

 

PROPRIETES :  

- Antalgique, anesthésiant local

- Antiinflammatoire

- Fongicide, antiinfectieux

- Spasmolytique, digestive

- Antiseptique intestinal  

 

INDICATIONS :  

- Irritations cutanées (irritation post rasage ou épilation …)

- Douleurs articulaires, entorses, tendinites

- Facilite la digestion, ballonnements, diarrhées, gastro  

- Troubles ORL, névralgies

- Aphtes, gingivites

- Règles douloureuses  

 

CONTRE-INDICATION : - 7 ans  

 

USAGES :  

-  en compresse : sur une entorse : 3-6 cuillères à soupe sur un linge froid ou faire des glaçons d’HA -  en bain de bouche  

-  ulcères : vaporiser + voie orale : 2-3 cuillères à soupe dans un litre d’eau à boire sur la journée

-  muguet : pulvériser directement dans la bouche, association possible avec HA Géranium ou Palmarosa

- en cuisine : parfume viandes, poissons et légumes  

 

Ces informations sont données à titre informatif d'après des bibliographies, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité.  


HYDROLAT DE LAVANDE FINE

Lavandula angustifolia  

 

FAMILLE : Lamiacées  

 

PARTIE UTILISÉE : sommités fleuries  

 

GOÛT : provençal, astringent  

 

ODEUR : fleurie, typique  

 

COMPOSITION BIOCHIMIQUE :

Linalol 70 %                                                          

Terpinènes 1-ol 4 8 %                                                                    

Alpha terpinéol 4 %      

 

PROPRIETES :  

- Antiinfectieux cutané, ORL, intestinal

- Antiinflammatoire, anesthésiant local

- Astringent, régénérant cutané, rafraichissant

- Spasmolytique, antiacide - Calmant, relaxant, sédatif

- Hypotenseur, régulateur du rythme cardiaque

- Parasiticide  

 

INDICATIONS :  

- Acné, plaies, eczéma, psoriasis, érythème fessier

- Coups de soleil, feu du rasoir

- Démangeaisons, piqûres d’insectes et de végétaux

- Irritation des yeux, conjonctivite

- Facilite la digestion, spasmes, ballonnements

- Toux grasses et sèches

- Stress, anxiété, insomnie, jet lag

- Épuisement

- Douleurs musculaires, règles douloureuses

- Hypertension, palpitations

- Irritation du cuir chevelu

- Peaux irritées, matures, ridées

- Répulsive des poux

- Renforce la confiance en soi  

 

PRÉCAUTIONS D’EMPLOI :

NE PAS CONFONDRE AVEC LE LAVANDIN ET LA LAVANDE ASPIC CAR ILS CONTIENNENT DU CAMPHRE ET SONT DONC CONTRE-INDIQUÉS – 7 ANS  

 

USAGES : liste non exhaustive  

 

EN CUISINE : Parfume les glaces, salades de fruits, glaçons, boissons…  

EN COSMETIQUE : nettoyage de la peau, peaux grasses, matures  

EN THÉRAPEUTIQUE :

- Poux : en vaporisation quotidienne et 1-2 cuillères à soupe dans le shampooing

- Puces chiens et chats : en vaporisation

- Sommeil de bébé : 1-2 cuillères à soupe dans le bain

- Irritations cutanées, coup de soleil, érythème fessier : en vaporisation

- Piqûres d’insectes et de végétaux : en glaçons

- Règles douloureuses : en compresses chaude sur le ventre                          

 

 

Ces informations sont données à titre informatif d'après des bibliographies, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité.   


HYDROLAT DE MARJOLAINE À COQUILLES

Origanum majorana  

 

 

FAMILLE : Lamiacées  

 

PARTIE UTILISÉE : plante entière  

 

GOÛT : amer, doux et épicé  

 

ODEUR : herbacée, boisée et chaude  

 

COMPOSITION BIOCHIMIQUE :

Terpinéol 1-ol-4 70-75%                                                                      

Alpha terpinéol 5 %        

Béta phellandrène 2 % 5 %

 

PROPRIETES :  

- Antibactérien, antiviral, antifongique

- Antiinflammatoire, antalgique, décongestionnant

- Spasmolytique

- Hypotenseur

- Calmant, relaxant, sédatif

- Astringent  

 

INDICATIONS :

- Grippe, infections ORL, muquo-cutanées, urogénitales, intestinales

- Aérophagie, ballonnements

- Hypertension

- Insomnies, déséquilibre psycho-émotionnel

- Tachycardie, palpitations

- Migraines

- Douleurs musculo-articulaires, règles douloureuses, douleurs dentaires

- Maux de ventre liés au stress, type pré-examens

- Equilibrant de la thyroïde : hyperthyroïdie  

- Ancre dans le temps présent, favorise la lucidité de l’esprit  

 

USAGES :

- Hypertension, palpitations, arythmie : 1 cuillère à café/ tasse d’eau chaude avant les                                                                                             repas                      

- Relaxant, calmant : bain avec 1-3 cuillères à soupe /bain        

- Insomnies : 1 cuillère à café/tasse d’eau chaude au coucher        

- Rhumatismes : en compresses chaudes sur la zone douloureuse                      

- Maux de ventre : en compresses chaudes    

 

 

Ces informations sont données à titre informatif d'après des bibliographies, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité.  


HYDROLAT DE MÉLISSE

Melissa officinalis  

 

 

FAMILLE : Lamiacées  

 

PARTIE UTILISÉE : feuilles  

 

GOÛT : citronné  

 

ODEUR : typique  

 

COMPOSITION BIOCHIMIQUE :

Citrals 50-60 %                                                          

Méthyl heptone 25 %                                                                    

Méthyl propanale 5 %      

 

PROPRIETES :  

- Antiinfectieux  

- Antiinflammatoire

- Astringent, cicatrisant cutané

- Spasmolytique

- Calmant, relaxant  

 

INDICATIONS :  

- Acné, plaies, eczéma, psoriasis, érythème fessier, cicatrices, herpès labial

- Hémorroïdes

- Démangeaisons, piqûres d’insectes et de végétaux

- Irritation des yeux, conjonctivite

- Digestif : spasmes et infections  

- Toux réactives et inflammatoires

- Stress, anxiété, insomnie

- Début de déprime

- Infections respiratoires  

- Irritation du cuir chevelu

- Irritation post rasage

- Couperose, rosacée  

 

USAGES : liste non exhaustive  

 

EN CUISINE : Parfume les viandes ou légumes ainsi que les desserts ou boissons ou les glaçons (purifie l’eau) …  

EN COSMETIQUE : nettoyage de la peau, peaux grasses, matures  

EN THÉRAPEUTIQUE :

- Irritations cutanées, coup de soleil, érythème fessier : en vaporisation

- Piqûres d’insectes et de végétaux : en glaçons

- Règles douloureuses : en compresses chaude sur le ventre

- Hémorroïdes : en application sur la muqueuse anale

- Irritation, nettoyage des yeux, conjonctivite : en compresse                            

 

 

Ces informations sont données à titre informatif d'après des bibliographies, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité.    


HYDROLAT DE MENTHE POIVRÉE

Mentha pipérita  

 

FAMILLE : Lamiacées  

 

PARTIE UTILISÉE : plante entière  

 

GOÛT : frais, mentholé  

 

ODEUR : herbacée, piquante, fraiche, mentholée  

 

COMPOSITION BIOCHIMIQUE :

-   Menthol 30 %

- Menthone 40-45 %

- Isomenthone 20 %

 

PROPRIETES :  

- Antalgique, anesthésiant local

- Antiinfectieux, antiviral

- Spasmolytique, digestive, stimulant pancréatique, antinauséeux

- Rafraichissant, astringent

- Stimulant lymphatique et veineux  

 

INDICATIONS :  

- Irritations cutanées (irritation post rasage ou épilation …), couperose, acné enflammée

- Piqures d’insectes, démangeaisons, urticaire

- Migraines

- Entorses

- Zona, herpès, varicelle

- Facilite la digestion, nausées (mal des transports 1 gtte sur le tapis de sol), manque d’appétit, spasmes digestifs et intestinaux

- Aphtes, gingivites

- Bouffées de chaleur, anti transpirant  

- Varices, jambes lourdes, pieds gonflés et /ou échauffés

- Difficultés de concentration, de motivation  

 

USAGES :  

-  en compresse sur le front (migraine) : 3-6 cuillères à soupe sur un linge froid ou faire des glaçons d’HA à piler

-  en bain de bouche  

-  coup de soleil ou de chaleur, bouffées de chaleur : vaporiser si besoin

- Zona, herpès, varicelle : vaporiser + voie orale : adultes, 2-3 cuillères à soupe/l d’eau à boire sur la journée

- jambes lourdes : vaporiser pour revivifier    

 

Ces informations sont données à titre informatif d'après des bibliographies, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité.